Inscription

Vous ne possédez pas encore de compte?

Inscrivez-vous ici

Déjà inscrit?

Rouler à vélo l'hiver

À part dans des conditions climatiques exceptionnelles, il est tout à fait envisageable de se rendre à vélo au boulot toute l’année. De plus en plus de cyclistes le font. Toutefois, rouler en hiver ne s’improvise pas.

L’équipement vestimentaire 

  • Pour garder les pieds au chaud (à vélo, ils bougent peu), optez pour de grosses bottines, voire des bottes ou bottillons imperméables. Il existe aussi des couvre-chaussures enduits qui protègent davantage contre l’humidité.
  • Par temps très pluvieux ou neigeux, ajoutez des guêtres pour éviter que l’eau ne pénètre dans la chaussure.
  • Un sur-pantalon respirant (en Gore-Tex ou similaire) est indispensable durant tout l’hiver. Portez-le au-dessus des guêtres et veillez à ce qu’il soit pourvu de renfort à l’entrejambe (il résistera mieux aux frottements).
  • Pour de courtes distances, une veste étanche et respirante suffit (en pédalant, vous vous réchauffez vite). Pour des distances plus longues, prévoyez trois couches : un sous-vêtement thermique qui évacue la transpiration, une polaire et votre veste.
  • Un fin bonnet à mettre sous le casque protège vos oreilles du froid. À défaut de casque (pourtant chaudement recommandé), prévoyez un bonnet, une capuche ou au minimum un bandeau.
  • Les gants seront de type « Wind Stopper » avec des sous-gants en soie par grand froid. Les gants de ski ne sont pas exclus à condition qu’ils soient suffisamment souples pour garantir une bonne prise du guidon et des freins.

Conseils : choisissez des vêtements de bonne qualité, même s’ils coûtent plus cher. Ils tiendront plus longtemps et rempliront vraiment leur fonction (imperméable, anti-transpirant…). Consultez le guide achat Pro Velo pour les critères à prendre en compte.

La visibilité

L’hiver, les déplacements domicile-travail se font généralement dans l’obscurité. Il est dès lors très important de bien voir et surtout d’être vu par les autres usagers de la route.

Vous avez pour cela l’éclairage obligatoire du vélo – phares, catadioptres – mais aussi les équipements que vous portez sur vous : gilet rétro-réfléchissant, brassards... Les possibilités d’équipements complémentaires existent ; ils peuvent accroître votre sécurité, ne les dédaignez pas.

Toute l’information sur l’éclairage actif et passif des cyclistes dans la fiche de Pro Velo. Voir aussi le dossier éclairage du Gracq. Prenez aussi le temps de visionner la vidéo du site suisse VeloPlus sur la manière dont un automobiliste roulant de nuit à 50 km voit un cycliste en fonction de l’éclairage qu’il a choisi. Eclairant !

A vélo dans la neige ?

Lorsqu’il neige, rouler à vélo devient périlleux, mais reste possible à condition de respecter certaines consignes de sécurité.

Ne sortez pas votre vélo dernier cri multi-vitesses et super équipé. Le sel répandu sur les routes attaque la mécanique et pourrait l’endommager ; optez plutôt pour un ancien vélo encore en bon état de fonctionnement. Le choix des pneus et leur pression devra être adapté. Tout comme votre conduite ou votre itinéraire.

Suivez les conseils de Pro Velo en la matière. Le Gracq a aussi publié un dossier Faire du vélo en hiver