Photo de groupe des labels
Benoît Minet

Ce 17 janvier 2019, la Wallonie a remis aux entités vélo-actives le sixième label vélo-actifs et ce, dans le cadre d’un workshop auquel était invité un large public de mobility managers.

Pour son workshop annuel, Tous vélo-actifs avait donné rendez-vous dans les locaux du SPW à Namur aux mobility managers des entreprises qu’elle accompagne, mais aussi à ceux qui viennent de suivre la 5e session de formation des Mobility Managers et qui ont profité de l’occasion pour recevoir leur diplôme.

C’est Etienne Willame, Directeur général de la nouvelle administration fusionnée des infrastructures (ancienne DGO1) et de la mobilité (ancienne DGO2) qui a introduit la matinée en présentant justement l’intérêt en termes d’efficacité, de synergie, de mutualisation, d’expertise et de planification d’une telle réunion de services au profit de la mobilité de demain.

Pour apporter aux mobility managers présents de nouveaux arguments en faveur du vélo – et des arguments appuyés par la démarche scientifique –, Tous vélo-actifs avait invité deux professeurs : Pierre Philippot de la Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Education de l’UCLouvain et Bas de Geus, chercheur à l’Human Physiology Research Group (MFYS) et au Mobility, Logistics and Automotive Technology Research Group (MOBI) de la VUB.

Le premier a démontré que, de par les caractéristiques de l’activité physique qu’il implique, le vélo a des effets bénéfiques sur le bien-être et la santé mentale. Le second, que si le cycliste est plus touché que les automobilistes dans les statistiques d’accidentologie et est confronté à la pollution ambiante, les bénéfices de la pratique du vélo sur la santé restent toutefois plus importants à condition de prendre certaines précautions.

La seconde partie de la matinée a débuté avec l’analyse des labels vélo-actifs réalisés cette année dans 23 entités du projet par le bureau d’étude en mobilité Traject. Le principe des notations a été revu pour aller vers une notation plus précise que par le passé et plus graduelle aussi. De plus, des badges pour récompenser des entreprises ayant le maximum de points dans l’une ou l’autre catégorie ont été ajoutés. Signalons que 9 entreprises ont obtenu le maximum de 5 étoiles, 9 en ont 4 et 6 badges ont été décernés. Outre quelques bonnes pratiques épinglées, la présentation de Traject s’est clôturée par quelques pistes d’évolution pour la notation 2019.

Après six ans d’existence, Tous vélo-actifs se doit d’évoluer. Il s’agit aussi de pouvoir répondre à des demandes qui n’ont pas pu être rencontrées jusqu’à présent. Et c’est ce qui a été présenté à l’assemblée réunie ce 17 janvier. Désormais, Tous vélo-actifs va donc se décliner selon deux formules :

  • Tous vélo-actifs PREMIUM : pour les entreprises de grande taille (au moins 150 travailleurs). Un accompagnement dans la durée, comme il s’est construit depuis le début de l’opération.
  • Tous vélo-actifs START : pour les petites entreprises ; ou celles qui n’ont pas un potentiel cycliste important, mais qui voudraient quand même promouvoir le vélo. Il s’agit d’un accompagnement au démarrage : un audit de la situation du vélo, un plan d’actions, une boîte à outils, une séance de coaching et la possibilité d’adhérer au réseau de Tous vélo-actifs.

En quoi consistera le programme de Tous vélo-actifs pour le printemps 2019 ? Les entreprises sont invitées à organiser comme à l’habitude des actions de mise en selle. Nous rappelons que les check-up et les formations sont à leur disposition. Toutefois, cette année, l’accent sera mis sur les itinéraires qui ont été récoltés lors du printemps à vélo et que nous aimerions encore recevoir dans les prochaines semaines. Ceux-ci pourront être valorisés à trois niveaux : au sein des entreprises (organisation de bike coaching, de balades…), des communes (c’est le moment de rencontrer les nouvelles majorités communales et de partager avec elles ces itinéraires à privilégier) et de la Région. Des actions plus précises devraient se décider très prochainement.

La matinée s’est achevée par l’allocution de Dominique Verlaine, chef de cabinet adjoint du Ministre wallon de la Mobilité et des Transports qui, avec Philippe Lorent, directeur à la Direction de la Planification de la Mobilité du SPW a remis aux mobility managers concernés les 6e labels vélo-actifs et/ou leur tout nouveau diplôme de Mobility Manager.

Les présentations

Vélo, bien-être et santé mentale – Pierre Philippot, UCLouvain

Commuter Cycling & Health – Bas de Geus, VUB

Présentation et analyse des labels 2018 – Chloé Mispelon, Traject.

Les photos